L’infertilité… stimuler la vie en soi!

La fertilité était un sujet très peu abordé il y a à peine 20 ans alors qu’aujourd’hui, des informations sont bombardées dans tous les sens. Souvent, les couples peuvent s’y perdre et se surprennent même à essayer d’avoir des enfants « plus tôt », au cas où ce serait long et difficile… Qu’est-ce qui nous a menés à cela? Par Véronik Tanguay, ND, Ht-a

Il y a tellement de facteurs importants à considérer qu’il est difficile de tous les nommer! Explorons quelques points d’abord, dont certains jouant un rôle important.

Pilule, règle-moi!

Vous le savez sûrement, cette petite pilule magique n’a pas que des qualités! La pilule contraceptive biaise la réelle connaissance de notre corps. Elle cache les symptômes de saignements abondants, de douleurs menstruelles, d’acné, d’irritabilité et beaucoup plus! Ces différents symptômes nous donnent des indices sur le bien-être de plusieurs organes de notre corps. Est-ce que le foie gère bien les hormones ou est-il déjà trop surchargé? Est-ce que la flore intestinale est en déséquilibre, cela menant à une ré-assimilation des hormones prêtes à être éliminées? Y-a-il une congestion pelvienne qui nuit au bon fonctionnement des ovaires et de l’utérus? Si c’est une pilule qui contrôle notre système hormonal depuis plusieurs années, comment est notre réel cycle maintenant? Comment de temps prendra notre corps à se réapproprier son rythme et à éliminer tout résidu d’hormones de synthèses?

Il n’y a maintenant plus de doutes, une grande partie de l’eau que nous buvons contient des résidus des médicaments, dont la pilule qui est consommée par un grand nombre de femmes et rejetée par l’urine. À moins d’avoir un filtre d’eau de haute qualité, la population boit généralement une eau qui contribue à la rendre de plus en plus infertile.

Et toutes ces substances chimiques dont les gens sont quotidiennement exposées? Les parfums de synthèse, les produits nettoyants, les pesticides résiduels dans l’alimentation, les hormones de croissance dans la viande et les produits laitiers, tous les additifs alimentaires, sans oublier le plastique! Pire encore, ce plastique exposé aux contrastes de température (bouteille d’eau congelée qui dégèle, plat réchauffé au micro-onde, etc.) dégage des xénoestrogènes, c’est-à-dire des mimétiques oestrogéniques qui ne font qu’amplifier les divers désordres hormonaux.

Certaines causes, très mécaniques, peuvent être observées. Une constipation amène souvent une déformation du côlon et du même coup, un gonflement dans une ou plusieurs sections. Ces renflements ou une descente du côlon transverse (nommé prolapsus) peuvent causer de la pression sur l’utérus et ainsi affecter son bon fonctionnement. Des changements alimentaires, des hygiènes du côlon et des soins en ostéopathie ne pourront être que bénéfiques. Cette même constipation laisse en place des déchets alimentaires qui seront en partie assimilés par la fine paroi intestinale et migreront vers les autres organes connexes que sont l’utérus et la vessie et malheureusement, nuire à leur plein potentiel de fonctionnement.

Un vaste choix de plantes s’offrent à nous pour tonifier les organes sexuels, soigner diverses pathologies liées au cycle menstruel, augmenter la libido et réduire le stress qui joue également un rôle important. Ces plantes seront soigneusement choisies selon les dysfonctions rencontrées et ce, tant chez l’homme que chez la femme.

Prévoir avoir un enfant peut devenir une occasion de faire le bilan de ses systèmes corporels; faire un « ménage » au préalable pour pouvoir offrir une semence de qualité ou un nid douillet qui nourrira l’enfant d’un sang propre et riche en éléments vitaux essentiels. Que la fertilité soit facile ou non, ce nettoyage ne pourra qu’aider l’enfant à débuter sa vie avec une énergie vitale et un système immunitaire plus forts!

L’aromathérapie est une médicine douce qui a toute sa valeur dans un processus de préconception. Elle sera utilisée tant pour ses qualités thérapeutiques physiques que vibratoires afin de favoriser la fertilité.

Épinette noire, soutient-moi!

Supporter les glandes surrénales ne peut être que positif lorsqu’une personne, homme ou femme, souhaite bonifier sa fertilité. L’essence aromatique d’épinette noire (Picea mariana) sera particulièrement utile pour une personne ou un couple ayant un train de vie essoufflant ou vivant une période de fatigue physique. Appliquez une dizaine de gouttes au milieu du dos à tous les matins pour profiter de ses qualités vivifiantes!

Sur le plan énergétique, le deuxième chakra est particulièrement relié aux organes reproducteurs. Il est autant intéressant de les purifier sur le plan physique qu’énergétique. Plusieurs essences aromatiques ont une action importante sur le second chakra relié au pouvoir de création :

Le géranium rosat (Pelargonium graveolens)

L’ylang ylang (Cananga odorata)

La verge d’or (Solidago canadensis)

La sauge sclarée (Salvia sclarea)

Le bois de santal (Santalum album)

L’orange douce (Citrus sinensis)

Le petit grain bigarade (Citrus aurantium ssp. aurantium, feuille)

La fleur d’oranger appelée néroli (Citrus aurantium ssp. aurantium, fleur)

Il est possible d’obtenir un complexe comprenant plusieurs de ces essences aromatiques naturelles ou de n’utiliser qu’une seule d’entre elles. Celle dont l’odeur vous touche le plus sera définitivement celle qui vibre positivement avec vous. Appliquez 2 à 3 gouttes sur la région du bas-ventre ou du sacrum 1 à 3 fois par jour, idéalement dans le cadre d’un moment calme où vous pourrez y combiner une visualisation et des respirations conscientes.

D’autres essences peuvent s’avérer intéressantes dont la mélisse qui a la réputation de promouvoir la fertilité. Toutefois, vue la faible quantité produite, cette essence est très peu disponible et s’avère assez dispendieuse. Il est alors possible de la diluer dans une huile de jojoba à 10 % pour l’utiliser en massage sur la région du deuxième chakra. Dans la même ligne d’idée, la populaire essence de rose de Damas est tout aussi intéressante pour favoriser l’ouverture du cœur et de l’énergie de la fertilité. Elle sera utilisée de la même façon que la mélisse.

En cas de troubles de fertilité, les essences calmantes apaiseront le stress que génère cette situation ainsi que tous les deuils vécus à chaque mois. La pruche, essence reconnue pour faciliter le lâcher-prise, pourra être massée sous les pieds ou à l’endroit choisi à raison de 3 à 5 gouttes à tous les soirs. D’autres essences apaisantes pourraient s’avérer des alliées extraordinaire dans la gestion du stress et de l’anxiété : la litsée citronnée, la mandarine, l’orange douce, la lavande vraie, la camomille noble ne sont que quelques exemples. Prenez le temps de les humer et d’opter pour celle qui vous fait vibrer jusqu’au plus profond de vous-même.

Extrait du Magazine VIVRE

Écrit par Véronik Tanguay, ND, Ht-a

Téléphone: 450-991-3003
Fax:
25 rue Saint-Joseph
Canada, J2G 6T5, Granby