Les essences aromatiques; nos alliées automnales!

Les essences aromatiques d’ici; nos alliées automnales!

Par Véronik Tanguay, ND, Ht.a.

 Quoi de plus beau qu’un sapin droit et fort, chargé de neige et de glace, au plus froid de la période hivernale? N’aimerions-nous pas avoir la même apparence? Tête haute, résistant au vent froid, aux agressions de toute sorte et s’acclimatant aisément à la diminution de la luminosité?

Pour se faire, rien de mieux que de s’y préparer en utilisant quotidiennement l’essence aromatique des plantes indigènes qui savent bien s’adapter aux variations climatiques du Québec : les conifères! Nombreux sont-ils, votre choix s’arrêtera sur celui dont vous ne pouvez vous lasser de humer ses effluves réconfortantes. Tous les conifères ont une action positive sur le système respiratoire mais chacun possède des qualités personnelles qui attireront peut-être votre attention.

En première ligne, le sapin arrive haut la tête! Avec sa place d’honneur durant la période des fêtes, le sapin nous rappelle ses qualités anti-infectieuses. Depuis déjà longtemps, le sapin fut coupé la journée même du réveillon puis disposé dans la pièce principale de la maison, souvent près du foyer. La chaleur dégagée par ce dernier ainsi que par de nombreuses bougies ornant l’invité d’honneur lui permettait de faire bénéficier à tous les fêtards son arôme thérapeutique. En effet, dans le temps où les familles étaient nombreuses, la tuberculose facilement transmissible et où les facilités concernant l’hygiène étaient peu accessibles, les bactéries avaient la voie libre! Toutefois, le critère concernant l’hygiène est facilement questionnable aujourd’hui à cause de l’abus de savons antibactériens, de tous les parfums de synthèse que porte les gens et ceux se retrouvant dans l’air ambiant; sommes-nous en train de régresser et de nous rendre davantage malades? Ainsi, toute la soirée durant, les festifs bénéficiaient des arômes thérapeutiques de leur invité d’honneur, le sapin baumier.

Des études valident les propriétés médicinales traditionnelles du sapin intuitivement utilisées par la population québécoise. Selon deux sommités scientifiques, le Dr Vladimir Smirnoff, chercheur émérite et membre de la Société royale des sciences du Canada et le Dr Marc Quévillon, rattaché à l’Institut Armand Frappier, ont démontré que les essences aromatiques de conifères, particulièrement le sapin baumier, sont de véritables bactéricides naturels puissants.

Le sapin a tout avantage à être utilisé dès le début de l’automne. Sa force réside dans la prévention par le renforcement du système pulmonaire ainsi que l’assainissement de l’air. Il a été démontré que ce sont les forêts de conifères qui nous offrent l’air le plus pur. Aux premières journées fraîches, il est recommandé de diffuser l’essence de sapin 2 à 3 fois par jour dans les pièces de la maison les plus achalandées. En plus d’assainir l’air, certains géobiologues ont remarqué que l’huile essentielle du sapin réussit à augmenter le seuil vibratoire d’une habitation. De plus, le sapin baumier détient une forte teneur en monoterpènes; il a donc une action revitalisante et dynamisante plus élevée que les autres sortes de sapins. Évidemment, dès que vous vous procurez une essence de sapin produite au Québec, il s’agit du sapin baumier. Soyez vigilants car il se retrouve en boutiques des essences de sapins importées. La production d’huile essentielle de sapin baumier permet à plusieurs familles québécoises d’en vivre et contrairement à ce que certains peuvent penser, l’industrie aromatique des conifères ne constitue pas une production massive engendrant un gaspillage de nos ressources. Tout au contraire, l’industrie aromatique du Québec ne fait que récupérer les conifères élagués, que ce soit chez le particulier ou l’industrie du bois. Aucun arbre n’est coupé pour la seule raison d’en récupérer son essence, comme c’est le cas pour les réputés et regrettés bois de santal et bois de rose.

Là ne s’arrête pas ses qualités! En plus d’être immunostimulant, antiseptique et anti-infectieux, l’essence aromatique de sapin baumier possède des propriétés multiples : antiarthritique, antirhumatismal, anti-inflammatoire, antispasmodique, antiparasitaire et antitussif! Doux sur la peau, il peut être massé pur ou dilué dans une huile de massage neutre. Son application ne pourra que vous être bénéfique car le sapin possède une action sur le système nerveux central ; il augmente les endorphines et apporte la joie et l’envie de vivre. Associé au chakra du cœur, son action antidépressive est forte car il transmet courage, optimisme et énergie!

N’hésitez pas à l’associer à une alliée pour bonifier ses propriétés :

  • L’épinette noire pour une action mimétique hormonale qui apportera support aux glandes surrénales lors de période de fatigue (en massage au milieu du dos);
  • Le pin blanc pour renforcir un système pulmonaire affaiblit et démontrant des symptômes d’asthme ou de bronchite chronique (en massage sur la région pulmonaire);
  • Le thuya pour soulager des douleurs arthritiques (en massage sur les parties douloureuses).

Bref, ne cherchez plus l’eucalyptus! On aura tout essayé mais cet arbre australien ne résiste pas au premier gel de l’hiver… Difficile pour son essence d’être notre meilleure alliée durant la période froide québécoise. Toutefois, cela ne lui enlève pas ses propriétés antivirales respiratoires qui lui confèrent une si grande popularité. N’hésitez pas à l’ajouter à notre précieux sapin lorsque le rhume ou la grippe est au rendez-vous!

À vos diffuseurs! N’attendez pas le premier nez qui coule ou d’avoir la voix enrouée. Dès les premières nuits fraîches, diffusez du sapin baumier à quelques moments clés de la journée et toute la maisonnée sera mieux préparée à la venue du grand froid. Bon hiver aromatique!

 

Article paru dans la revue Terre de Vie éditée par l’Herbothèque, automne 2013

Téléphone: 450-991-3003
Fax:
25 rue Saint-Joseph
Canada, J2G 6T5, Granby