L’ABC d’une meilleure digestion

Quand arrive le mois de janvier, nombreuses sont les personnes qui répètent une litanie sans fin «J’aurais donc dû faire attention…». Mais ce qui est fait est fait et c’est maintenant au tour à l’estomac de réagir à tous les excès que nous lui avons fait endurer…

Comment effacer le passé? Comment retrouver notre légèreté d’avant? Voici des solutions naturelles qui facilitent la digestion aussi bien des aliments, que des remords qui accompagnent l’abus de leur consommation.

SOLUTIONS NATUROPATIQUES par Véronik Tanguay

Les troubles digestifs sont, comme la plupart des autres maladies, un symptôme nous indiquant un dysfonctionnement de la part de plusieurs de nos systèmes.

Souvent, nos organes éliminatoires sont surchargés et n’arrivent tout simplement pas à éliminer correctement les surplus de notre digestion. En premier lieu, stimulez les fonctions de vos intestins, reins, poumons et peau par des soins adéquats pour chacun : tisanes et fibres appropriées, eau pure, brossage de la peau et oxygène en grande quantité.

En effet, un manque d’oxygène ralentit la digestion : lorsque l’oxygène est insuffisant, la digestion est mauvaise et les aliments ne sont pas assimilés adéquatement. Ce phénomène stimule l’appétit et encourage la surconsommation d’aliments salés et épicés.

Un manque de sodium organique conduit souvent aux troubles digestifs tels que les brûlements d’estomac. Ce minéral forme une couche protectrice qui recouvre la paroi interne de l’estomac, empêchant ainsi l’acide chlorhydrique d’irriter. À ne pas confondre avec le sel de table, ce sodium contenu naturellement dans les aliments améliore la digestion. Combiné avec le soufre, ces deux éléments favorisent le mouvement péristaltique de l’intestin et les fonctions du foie et du pancréas. Vous retrouverez en bonne quantité le sodium organique dans le petit lait de chèvre ou de vache, le céleri, le persil, les pommes et les figues « black mission ». Pour sa part, le soufre se retrouve dans tous les légumes de la famille des choux (kale, chou-fleur, pousses de brocoli), le cresson et les canneberges.

Surnommées ‘étincelles de vie’, les enzymes sont nécessaires pour chacun des nombreux processus biologiques de notre corps. En plus de celles fabriquées par notre corps, les enzymes sont présentes dans tous les aliments crus. Commencer votre repas par un aliment cru facilite la digestion. Vous pouvez aussi prendre des enzymes sous formes de suppléments en début de repas pour améliorer votre digestion.

Finalement, évitez les aliments raffinés, trop sucrés ou trop salés et consommer une grande variété de légumes. Écoutez votre corps lorsque vous ne ressentez plus la faim et attendez le prochain signal avant de manger à nouveau Il est certain que la maladie serait moins présente si nous limitions davantage nos portions. Notre qualité et notre espérance de vie seront grandement améliorées.

SOLUTIONS AROMATIQUES par Mikaël Zayat

Dès la naissance, notre système digestif vit une constante adaptation. En effet, ce que nous mangeons ainsi ce que nous vivons ont une grande influence sur lui.
Les essences aromatiques peuvent faciliter notre digestion à chaque étape en lui apportant un support sur plans physique et émotionnel. Voici quelques unes à inclure dans votre trousse aromatique :

  • Le fenouil (Foeniculum vulgare)

Lors de ses premiers jours, le nourrisson subit les nouvelles sensations de sa digestion; les gaz et les spasmes intestinaux lui sont rarement agréables. L’essence aromatique de fenouil diluée à 5% dans une huile aux fleurs de millepertuis et massée sur l’abdomen contribuera grandement à calmer les crampes et apaiser le bébé.

  • La menthe poivrée (Mentha piperita)

Tonique et stimulante générale, la menthe poivrée fonctionne à merveille en cas de digestion lente, de gaz intestinaux, d’intoxication, de nausées et de vomissements. Elle stimule également le foie et le pancréas. Très puissante, déposez une goutte au milieu de la langue pour bénéficier de ses vertus. Évitez de l’utiliser si vous avez des reflux gastriques puisqu’elle pourrait les aggraver.

  • La menthe verte (Mentha spicata)

Un peu plus douce que la menthe poivrée, la menthe verte possède des vertus similaires en plus d’agir rapidement lors d’une insuffisance biliaire.

  • L’anis étoilé (Illicum verum)

D’un goût similaire à la réglisse, l’anis étoilé soulage également beaucoup de troubles digestifs. Déposez une goutte sur la langue lorsque le besoin de fait sentir. Si vous ne souhaitez pas la prendre par voie interne, massez deux à trois gouttes sur la région de l’estomac.

  • Le basilic exotique (Ocimum basilicum ssp basilicum)

Antispasmodique puissante, l’essence aromatique de basilic est grandement apprécié lors de crampes intestinales ou du syndrome du colon irritable. Il importe de ne pas l’appliquer à l’état pur mais de la diluer à 20% dans une huile végétale de tournesol, d’amande douce ou de sésame. En interne (une goutte d’huile pure sur la langue), le basilic agit lors d’insuffisance biliaire et pancréatique et soulage les indigestions.

Voici une recette qui en plus d’aider une digestion difficile, pourra aider à combattre la mauvaise haleine :

Basilic exotique 20%
Menthe poivrée 10%
Menthe verte 30%
Citron jaune 20%
Sapin baumier 20%

Gardez une petite bouteille à portée de la main. Vous aurez de quoi vous rafraîchir l’haleine en cas de besoin!

Extrait tiré du Magazine VIVRE
Volume 6, Numéro 3

Téléphone: 450-991-3003
Fax:
25 rue Saint-Joseph
Canada, J2G 6T5, Granby