Ça y est… j’ai le sciatique coincé!

Un déménagement, un caron plus lourd que les autres et brusquement la douleur arrive, souvent violente, et elle descent dans toute la jambe. Inutile d’insister, seul le repos peut vous soulager.

Entre deux vertèbres, il existe un système d’amortisseur que l’on appelle disque intervertébral. Il est composé en sont centre d’un noyau, entouré d’un anneau cartilagineux. C’est ce disque qui est la cause de la majorité des sciatiques. À la suite d’un effort violent ou répété, il se peut que le système d’amortisseur lâche. Le disque se fend et sont moyau sort alors de son centre, c’est une hernie discale. Cette hernis va venir appuyer sur la racine du nerf sciaque provoquant des douleurs sur tout son trajet. Ce phénomène peut se produire entre les deux dernières vertèbres lombaires (L4 et L5) et entre la dernière lombaire et la première sacrée (L5 et S1). Que faire alors? Voici des solutions en naturopathie et en aromathérapie pour venir en aide aux personnes qui se retrouvent aux prises avec ce problème plutôt dérangeant.

SOLUTIONS NATUROPATIQUES par Véronik Tanguay

La sciatique est le résultat d’une irritation ou d’une inflammation du nerf sciatique, souvent du à une compression de ce dernier. La cause première est le soulèvement d’objets trop lourds. Une mauvaise position de sommeil peut aussi provoquer de la douleur au nerf sciatique. Chez certaines personnes, l’inflammation du nerf, aussi appelé névralgie, peut être causée par une infection virale, des toxines ou une carence en vitamines B.

Sortez vos poids!

En général, cette douleur nous indique que la musculature de notre dos demande à être renforcie davantage. Des muscles toniques assurent un meilleur support pour la colonne vertébrale et ainsi moins de risque de se déplacer une vertèbre. Ne lésignez pas la période d’échauffement et d’étirement qui réduira les risques de crampes ou de spasmes.

Vitamines B et silice à l’honneur

Ces éléments nutritifs sont importants pour soutenir la santé de nos nerfs. En voici quelques sources :
Vitamines B : Palourdes (B12), Champignons Shiitakes et graines de tournesol (B5), dindon, morue, pois chiches et pistaches (B6).
Silice : tous les grains entiers; évitez le riz blanc et la farine blanche puisque la silice est éliminée lors du processus de raffinement des grains. Privilégiez l’orge mondé, le riz complet et l’avoine.
La paille d’avoine et la prêle sont aussi reconnues pour leur richesse en silice. De plus, la prêle aide à la construction des tissus connectifs; essentiels au bon maintient des nerfs, muscles et os. Buvez-les en tisanes et ajoutez-y un peu de fleurs de camomille qui ont un effet apaisant sur les muscles tendus.

Une ou plusieurs scéances de massage peuvent aider à soulager et même retrouver la forme. Le massage shiatsu est tout à fait indiqué dans ce cas. Le shiatsu est une forme d’acupression; à l’aide des doigts, des coudes, de la paume et même des pieds, le thérapeute applique des pressions sur le corps. Avec son approche énergétique et corporelle, ce type de massage tend à mieux faire circuler l’énergie et travaille dans la musculature, la circulation sanguine et le système nerveux.

SOLUTIONS AROMATIQUES par Mikaël Zayat

Les douleurs aux nerfs sciatiques sont désagréables et peuvent même nuire à la qualité de vie chez certaines personnes. Cependant, vous pouvez choisir de prendre votre santé en main et d’utiliser les nombreux outils qui sont à votre disposition. Les essences aromatiques font parties d’eux. Grâce à leurs propriétés anti-inflammatoire et antalgique, plusieurs atténueront la douleur en attendant que la cause soit réglée.

Mes meilleurs choix

L’une des plus efficace et facile à se procurer est la menthe poivrée (Mentha piperita). Cette dernière est reconnue pour soulager toute forme de névralgie lorsque appliquée localement. Vous n’avez qu’à déposer 3 à 5 gouttes dans le creux de votre main puis de frictionner la région de votre jambe qui est la plus douloureuse. Une sensation de fraîcheur agréable suivra l’application.

L’essence de sapin baumier (Abies balsamea) est utilisée depuis longtemps par les Amérindiens pour soigner les infections respiratoires, les blessures et les douleurs rhumastismales et névralgiques. Les recommandations seront les mêmes que pour la menthe poivrée.

L’huile au millepertuis : un vieux remède de bonne renommée!

Pourquoi ne pas faire vous-même votre macération d’huile aux fleurs de millepertuis? Celle-ci est obtenue à partir des jeunes fleurs de millepertuis récoltées en juillet puis macérées dans une huile de tournesol ou d’olive de haute qualité. Après environ un mois de macération au soleil, l’huile prend une teinte rougeâtre et est prête à être filtrée. Elle sera ensuite utilisée en massage pour soigner des blessures et des douleurs névralgiques. On l’appliquera pure sur des coupures, brûlures, coups de soleil et en massage sur des régions douloureuses causé par l’arthrite, les rhumatismes, une entorse ou une inflammation. En application externe, l’huile de millepertuis n’interagit pas avec la prise de médicaments. De plus, son application modérée sur la peau ne cause pas d’effet photosensibilisant.

Voici d’autres essences aromatiques que vous pourrez ajouter entre 5 et 10 % dans votre huile aux fleurs de millepertuis pour un effet anti-inflammatoire plus grand:

  • Camomille noble (Chamaemelum nobile)
  • Giroflier (Eugenia caryophyllus)
  • Lavande vraie (Lavandula angustifolia)
  • Marjolaine d’Espagne (Thymus mastichina)
  • Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora)
  • Thé des bois (Gaulteria procumbens)
  • Niaouli (Melaleuca quinquenervia)

Romarin (Rosmarinus officinalis cineoliferum)

Bonne récupération!

Extrait tiré du Magazine VIVRE
Volume 7 Numéro 6

Téléphone: 450-991-3003
Fax:
25 rue Saint-Joseph
Canada, J2G 6T5, Granby