Attention… Grippe en vue!

Mal de gorge, mal de tête, fatigue, raideurs musculaires et encore! On ne peut pas dire qu’elle ne nous a pas prévenu! Arrêtons de se cacher la tête dans le sable : « peut-être que je ne l’aurai pas… » et passons à l’action!

SOLUTIONS NATUROPATIQUES par Véronik Tanguay
Ha, l’intuition!

Les enfants le font instinctivement; ils se reposent et n’ont pas faim. Faites comme eux! Puisque digérer prend plus de 70 % de notre énergie, manger le moins possible est primordial pour esquiver un virus. Dès les premiers sympômes, consommez que des tisanes et bouillons de légumes maison. Ajoutez-y beaucoup des fines herbes et condiments thérapeutiques tels que l’ail, thym, origan, sarriette, romarin, curcuma, cardamome, gingembre, etc. Je ne saurais mieux vous le dire; la clé de la guérison est dans le jeûne. Vous ne mourrai pas de faim, vous accélérerai seulement le processus de nettoyage et d’élimination de votre corps.

Faut que ça sorte!

Si vous ne voulez pas que ça vous bloque dans le nez, favorisez les autres modes d’excrétions. La majorité du mucus peut être évacué par les intestins. Seulement, la majorité des gens cessent d’éliminer lorsqu’ils mangent moins. Trouvez une façon de bien vous vider les intestins; laxatif doux en tisane ou en comprimé, irrigation colonique avec un thérapeute ou à la maison avec un sac de lavement conçu à cet effet. Buvez beaucoup pour éviter la désydratation et assurer une bonne élimination par les reins. Si vous pouvez avoir accès à un sauna ou un bain vapeur, faites en un ou plusieurs par jour. Même si vous avez de la fièvre, accentuer la transpiration ne vous fera que du bien. Finalement, pour soigner vos poumons, utilisez des essences aromatiques et des plantes ayant des propriétés expectorantes proposées dans les autres chroniques.

Les incontournables :

Vitamine C acheté dans un magasin d’aliments naturels, sirop et gomme de sapin, extrait de thymus, champignons thérapeutiques, probiotiques en bonne quantité et repos continu!

SOLUTIONS AROMATIQUES par Mikaël Zayat

Puissantes, rapides et efficaces, les essences aromatiques sont très utiles lorsque notre corps combat une grippe. Depuis de nombreuses années, j’expérimente dans ce domaine et j’ai pu évaluer l’efficacité de plusieurs essences lors de grandes infestations virales. En cumulant ces données, j’ai créé une synergie aromatique préventive et curative lors d’une infection virale et bactérienne. En voici la majeure compostion et la raison de ces choix:

Renforcer

Le premier objectif n’est pas de détruire le virus mais plutôt de renforcir votre énergie vitale et du même coup, votre système immunitaire. Une cellule saine et bien armée ne se laissera pas envahir par un imposteur! Pour cela, le sapin baumier et l’épinette noire établissent des records! En plus, elles ont une action antibactériennes presqu’inégalée! Selon deux sommités scientifiques, le Dr Vladimir Smirnoff, chercheur émérite et membre de la Société royale des sciences du Canada et le Dr Marc Quévillon, rattaché à l’Institut Armand Frappier, ont démontré que les essences aromatiques de conifères, particulièrement le sapin baumier, sont de véritables bactéricides naturels puissants.

Ensuite, détruire…

Des essences aromatiques ayant des propriétés anti-virales respiratoires seront combinées aux essences précédentes puis appliquées en massage sur la région des poumons. Ces essences sont celles riches en eucalyptol, un principe actif maintenant nommé « 1.8 cinéol ». Bien sûr, plusieurs eucalyptus peuvent être utilisés, dont le radiata, le smithii et le globulus mais aussi le romarin officinal (type cinéol), le laurier noble, le cajeput, le camphre, le niaouli, la marjolaine d’Espagne, le ravintsare et plusieurs autres.

Finalement, éliminer!

En plus d’être anti-virales, ces essences ont des propriétés expectorantes et mucolytiques. Elles faciliteront l’élimination du mucus par les différentes voies d’excrétion. Pour renforcir cet effet, l’ajout d’essences de pin blanc, d’épinette blanche ou de thuya (en petite quantité seulement pour cette dernière) bonifiera notre synergie. Notez que le sapin a aussi une action expectorante intéressante.

Le combo

Pour compléter le traitement, vous pouvez également prendre quelques essences aromatiques par voie interne. Les plus efficaces sont l’origan, le thym à thymol, la sarriette des montagnes, la cannelle cassia ou la cannelle de ceylan. Toutefois, elles seront prises à petites doses, c’est-à-dire une goutte à la fois. Mises dans une petite cuillère d’huile d’olive, on peut prendre une goutte par jour en prévention ou augmenter les doses jusqu’à 5 à 8 prises par jour si on se sent vraiment affecté par un virus. Tout cela combiné aux bons conseils de mes confrères et consoeurs vous assurera un retour vers la santé.

Extrait du Magazine VIVRE
Volume 9 Numéro 1

Téléphone: 450-991-3003
Fax:
25 rue Saint-Joseph
Canada, J2G 6T5, Granby