Verte, blanche, rose ou grise, l’argile est toujours de mise!

Utilisée depuis des millénaires, l’argile s’est taillée une place dans la pharmacopée des familles à travers les pays. D’où provient-elle?

L’argile est le résultat d’un long processus d’érosion rocheuse des granits sous l’action d’agents atmosphériques : eau, électricité, oxygène, gaz carbonique, etc. Les différentes couleurs retrouvées varient selon les dépôts de calcaire, d’oxyde de fer ou de magnésium qui se cristallisent sur les molécules siliceuses des granits. Plusieurs de ces macro et micro-éléments lui donnent ses propriétés thérapeutiques.

L’argile est récoltée dans les carrières après une pluie puisque l’extraction y est plus facile. Elle ensuite séchée généralement au soleil puisque ce dernier la regénère. Une fois sèche, elle est concassée en petits morceaux et les impuretés sont éliminées. Vous la retrouverez sur le marché en morceaux, en poudre ou en tube, prêt à l’emploi.

À l’action !

Selon plusieurs spécialistes, il semble qu’une grande partie des vertus thérapeutiques de l’argile provienne de son importante radioactivité naturelle. Ainsi, l’argile agit sur la cellule vivante comme une source supérieure d’énergie vitale; elle peut stimuler la radioactivité des corps sur lesquels elle est appliquée ou en absorber l’excès lorsque nécessaire.

Magie blanche ou magie verte?

Chaque couleur d’argile a-t-elle des propriétés différentes? Les auteurs ne s’entendent pas tous à ce sujet! Une chose est sûr; il est difficile d’avoir toutes les variétés chez soi puis se souvenir laquelle sert à quoi…! De manière générale, l’argile verte peut être utilisée sous plusieurs types de peau tandis que l’argile blanche ou rose est privilégiée pour les peaux sèches et sensibles. L’argile possède des propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes, désinfiltrantes, exudantes, antiseptiques, bactéricides, microbicides et reminéralisantes. L’argile est une substance vivante; elle va là où est le mal. Elle agit avec dissernement, entrave la prolifération des agents pathogènes tout en favorisant la reconstitution cellulaire. L’argile absorbe les impuretés et autres substances toxiques. De plus, elle équilibre et stimule notre système lymphatique tout en améliorant la circulation sanguine.

À vos masques!

Avant même de préparer votre pâte d’argile, assurez-vous de bien vous barricader pour éviter de faire peur aux enfants ou à votre conjoint! Le masque d’argile vert possède des vertus très très anaphrodisiaque…! Grâces à toutes ses propriétés, l’argile appliquée en masque permet la régénération cellulaire en améliorant la micro-circulation et en éliminant les impuretés de la peau. Pour une peau grasse, une pâte faite d’argile et d’eau purifiée (ou florale) sera appliquée au visage pour environ une dizaine de minute avant d’être rinser. Les eaux florales donnent d’excellents résultats et de magnifiques odeurs ; découvrez la douceur de l’eau de rose, de fleur d’oranger ou encore les propriétés cicatrisantes de l’hydrolat de thuya occidental. Si votre peau tend à être plus sèche, vous pouvez mélanger l’argile avec un peu d’huile d’argan ou de beurre de karité fondu pour des résultats optimaux. En attendant d’en avoir sous la main, l’huile d’olive de la cuisine ou d’amande douce donnera aussi un bel effet. Pour votre préparation, un récipient et une cuillère en verre ou en bois sont recommandés alors que le plastique et le métal sont à éviter.

Avec ou sans huiles essentielles?

Il est tout à fait possible d’ajouter des huiles essentielles à votre préparation d’argile selon vos besoins. Toutefois, si l’objectif de l’application est d’enlever le mal ou les déchets, l’action de l’essence aromatique ne sera pas à son niveau maximal. Informez-vous bien avant puisque l’application de l’huile essentielle peut être plus efficace si vous la mettez une fois le cataplasme d’argile enlevé.

Froid ou chaud?

Une fois votre pâte prête à utiliser, vous n’avez qu’à l’étendre sur la région du corps à soigner. La pâte peut être appliquée froide sur une région du corps enflammée ou congestionnée comme sur le front en cas de fièvre. Toutefois, un abcès chaud et douloureux nécessitera une application d’argile chaude pour permettre l’évacuation du pus sous-jacent. Lorsque l’argile est employée à des fins de revitalisation, de reconstitution osseuse, sur les reins, la vessie ou le foie, il est préférable de la tiédir.
Une application d’argile froide doit se réchauffer à la température du corps entre 15 et 20 minutes. Si une sensation de froid persiste, il est préférable de retirer l’argile. À l’inverse, si l’argile devient plus chaude que la température du corps, il faut l’enlever et renouveler en répétant l’opération jusqu’à ce que l’argile se maintienne à la température corporelle. Il est important de jeter l’argile après chaque usage; elle est alors dévitalisée et chargée de toxines.

Est-ce que ça se mange?

Certains auteurs sont affirmatifs alors que d’autres pas. Pour bien comprendre la situation, je vous dirais simplement que l’argile est un minéral inorganique qui provient de la terre. Sommes-nous aptent à digérer de la terre? Si tous les minéraux contenus dans une simple poignée de terre pourraient nous nourrir, les repas ne seraient plus des casse-têtes! Si l’argile peut être utilisée de manière très temporaire pour régler un certain problème, je ne recommande pas de l’utiliser sur une longue période. Si tous ces minéraux inorganiques ne peuvent être éliminés adéquatement du corps, ils finiront par se déposer par-ci, par-là… et causer d’autres problèmes. Pour reminéraliser adéquatement nos systèmes, il est préférable d’utiliser des aliments très alcalins riches en minéraux organiques tel que l’herbe de blé, l’herbe d’orge, la racine de maca, la chlorelle, la spiruline, etc. Utilisés en quantité raisonnable, les minéraux de ces « super-aliments » seront véritablement assimilés sans causer une fausse sensation d’alcalinité.

Et dans le bain…

Pourquoi pas? Ajoutez deux à trois poignées à l’eau de votre bain. Vous pouvez aussi ajouter des algues ou des huiles essentielles. Restez au moins 20 minutes dans l’eau chaude (entre 28 et 38 °C). Rincez-vous sans vous savonner. Avant de vider la baignoire, mettez une compresse d’un tissu mince ou un coton-fromage sur la sortie d’eau pour vous éviter une visite du plombier… Bonne relaxation!

L’argile, en quelques lignes…
  • elle possède une action antibactérienne, hémostatique et cicatrisante
  • elle reminéralise
  • elle équilibre les échanges acido-basiques de l’organisme
  • elle nettoie et purifie le sang
  • elle absorbe les toxines et les germes pathogènes
  • elle draine les sécrétions diverses au niveau des plaies
  • elle élimine les gaz et les odeurs
  • elle est anti-inflammatoire, calmante et décontracturante.

 

Tiré du Magazine VIVRE

Téléphone: 450-991-3003
Fax:
25 rue Saint-Joseph
Canada, J2G 6T5, Granby