Ah non! Pas des varices!

Les varices sont l’un des signes d’une mauvaise circulation sanguine. Elles nous indiquent qu’il est grand temps de prendre davantage soin de nous. Voici différentes solutions, préventives et curatives, pour les petites et grosses varices tant redoutées. Par Véronik Tanguay, ND, Hta

 

 

Qu’est-ce qu’une varice?

Les varices sont ces veines, tantôt discrètes, plus tard apparentes sur les jambes qui contiennent plus de sang qu’une veine normale.

Tandis que les artères acheminent le sang vers les organes, les veines assurent le retour du sang désoxygéné vers le cœur et les poumons. Du à l’effet de la gravité, le sang des jambes a plus de difficulté à remonter vers le cœur. Les premiers organes affectés sont les valvules, ces petites valves qui se referment pour obliger le sang à ne circuler que dans un sens. Leur détérioration entraîne une fuite sanguine vers le bas et dès que la personne se lève debout, il se produit un conflit entre le sang qui veut monter et celui qui stagne dans la veine. Résultats : la veine perd de son élasticité, de son tonus et se dilate.   Les veines deviennent alors semi-perméables et laissent échapper des fluides sanguins dans les tissus avoisinants, causant une enflure des jambes.  

 

Etes-vous à risque?

Plusieurs facteurs accumulés augmentent les risques de souffrir de varices : la prédisposition génétique, notre sexe (hé oui, 80 % des cas sont des femmes!), les grossesses, le travail en station debout prolongée ou assise, l’obésité, le manque d’exercice, la prise de la pilule anticonceptionnelle et davantage.

 

Les varices, surtout une question de prévention!

En stade précoce, les varices peuvent être prévenues et traitées. Mais plus la varice se développe, plus la condition de retour est difficile.

- La première et la plus importante action à prendre est de bouger!   Choisissez des exercices cardiovasculaires et musculaires qui font travailler les jambes : des muscles toniques massent les veines avoisinantes et crées un effet de pompe en stimulant la circulation.

- Buvez de l’eau.   Une personne déshydratée a un sang plus épais qui circule avec difficulté.

- Assurez-vous d’une bonne élimination intestinale. En effet, les déchets mal évacués se retrouvent en minuscules particules dans le sang et tendent à entraver la circulation puis à bloquer les petits capillaires sanguins, surtout s’il y a un manque d’exercice physique.

- Gardez votre sang fluide en évitant les gras saturés et trans.

- Consommez des aliments riches en vitamine E tel que le germe de blé, les graines et les noix ainsi que leur huile pressée à froid. Cette vitamine améliore la circulation et l’élasticité des tissus et prévient la formation de caillots sanguins.

- Augmentez votre apport de vitamines B et C qui sont nécessaires à la construction de vaisseaux sanguins solides.   Favorisez les grains entiers et la levure de bière Bjäst, les légumes feuillus verts, les agrumes, le poivron rouge et la papaye.

- Consommez des aliments riches en bioflavodoïdes.   Des flavonoïdes tel que la rutine et la quercétine possèdent des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et vasoprotectrices. Vous les retrouverez dans certaines plantes tel que l’aubépine, le ginkgo biloba, l’extrait de pépin de raisin, l’extrait d’écorce de pin, le millepertuis et dans le sarrasin. Des suppléments sont aussi disponibles en magasin d’aliments naturels.

- Buvez des tisanes des plantes médicinales supportant le foie et les veines : racines de pissenlit (stimule le foie et la production de la bile), racine de chicorée (améliore les fonctions du foie et des reins), prêle (renforce les tissus veineux), marronnier d’inde (soulage les symptômes de l’insuffisance veineuse) et le ginkgo biloba (agrandit les vaisseaux sanguins et améliore la circulation).

- Portez des bas de contention : En prévention ou pour soulager les varices douloureuses, les bas de contention agissent comme une seconde couche de muscles qui compriment les veines et empêchent l’accumulation de sang des les veines. Il est préférable de les mettre immédiatement au lever le matin et de les garder toute la journée.

- Évitez les bains trop chauds et terminez votre douche avec de l’eau froide sur le bas ventre. Refroidir la peau à cet endroit a pour conséquence de diriger le sang stagnant dans les jambes vers les organes éliminatoires et ainsi stimuler la circulation.

 

Comme pour n’importe quelle condition, tout passe par la prévention et l’adoption d’un mode de vie sain et actif. Un petit changement par jour contribuera à maintenir votre corps en pleine forme pour de nombreuses années.

 

 

Les solutions aromatiques

 

Plusieurs essences aromatiques ont une action positive sur le système circulatoire. Quelques unes d’entres elles sont des décongestionnantes veineuse, des stimulantes de la circulation et ont une action astringente.

L’une des plus populaires combinant ces trois propriétés est le cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens). Provenant de l’Europe, il est possible d’utiliser le pin rouge (Pinus resinosa) qui est produit au Québec et qui possède une composition aromatique et ainsi des propriétés très similaires. Le cyprès et le pin rouge seront donc des essences de premier choix pour activer le sang stagnant dans les varices, les hémorroïdes et les phlébites. Comme ces huiles sont douces sur la peau, il n’est pas nécessaire de les diluer dans un corps gras mais seulement d’en mettre quelques gouttes sur la région de la jambe où se situent les varices et de frotter de manière très superficielle, en effleurant du bas vers le haut, jusqu’à ce que l’essence ait pénétrée.

 

Pour une plus grande efficacité, le traitement des varices doit se faire conjointement avec des ajustements alimentaires et du mode de vie. Ainsi, ces soins aromatiques se feront à long terme. Il devient alors intéressant de varier vos choix d’essences pour bénéficier des qualités de plusieurs autres huiles essentielles. Vous pourrez entre autre troquer le cyprès ou le pin rouge pour du citron, de la lavande, du genévrier, du géranium, de la sauge officinale, de la menthe poivrée, de l’hélichryse italienne ou du romarin. Une fois l’application de l’essence aromatique faite, vous pouvez mettre de l’huile de ricin et y faire un cataplasme avec de la chaleur que vous terminerez avec du froid pour activer la circulation sanguine.

 

Pourquoi ne pas vous amuser à créer une synergie aromatique que vous appliquerez 2 fois par jour? Soyez vigilent à ne pas vous exposer au soleil après l’application de l’essence de citron qui peut s’avérer photosensibilisante sur certaines personnes. Gardez-là pour les applications hivernales!

 

En prévention des varices et pour soulager les jambes lourdes, voici une recette que vous aurez plaisir à préparer :

 

Huile macérée de Gotu kola (Centella asiatica) : 25 ml

Les essences aromatiques suivantes :

  • Pin rouge : 50 gouttes

  • Cyprès toujours vert : 20 gouttes

  • Hélichryse italienne : 10 gouttes

  • Menthe poivrée : 10 gouttes

    Mélangez le tout dans une bouteille ambrée et agitez avant d’appliquer une quinzaine de gouttes sur chaque jambe lorsque le besoin se fait sentir. Si vous ne trouvez pas de macération de gotu kola, une huile aux fleurs de millepertuis ou aux fleurs de calendule auront aussi un effet positif. Finalement, pour un soin total, installez-vous confortablement avec les jambes légèrement surélevées et demandez à un être cher de vous offrir le soin!

 

Extrait tiré du Magazine VIVRE, Mars 2013.

 

 

academie-jardin-de-vie