Fatigué d'être fatigué?

Dans une période de fatigue qui semble s’éterniser, il est important de prendre une pause afin de trouver les causes possibles. Le manque de soleil, d’oxygène, d’eau pure, d’aliments sains et de sommeil peuvent faire partis du lot. Les excès peuvent aussi être en cause ; les débordements de stress physique et émotif, l’excès d’alcool et d’aliments raffinés sont tout aussi nuisibles. Par Véronik Tanguay, ND, Ht-a

 

S’il vous est impossible de remédier au problème et que la qualité de vos journées s’en trouve affectée, certaines plantes, sélectionnées sur mesure, peuvent supporter votre corps et du même coup, augmenter votre niveau d’énergie temporairement.

Pour supporter les surrénales, ces glandes qui travaillent très forts en période de stress, les macérations de bourgeons de cassis et de racines de réglisse peuvent vous offrir d’excellents résultats. Pour d’autres personnes, des plantes adaptogènes telles que le ginseng d’Amérique peuvent aider votre corps et tous ses systèmes à mieux s’adapter lors d’une période d’excès de travail ou de manque de sommeil et de lumière. Si la thyroïde ralentit le rythme, les racines d’ashwagandha ont le potentiel de la supporter tout en offrant un meilleur sommeil le soir venu. Si vous ne prenez aucune médication et que la dépression hivernale frappe à votre porte, pensez au millepertuis, cette petite fleur jaune remplie de lumière, qui ouvre durant le solstice d’été et qui contribuera à vous remonter le moral. Compter 4 à 6 semaines de prises quotidiennes avant qu’elle puisse vous offrir le meilleur d’elle-même.

Les champignons thérapeutiques ont tout intérêt à être intégrés de manière régulière dans notre alimentation. Le shiitake et le maitake seront consommés, frais ou réhydratés, dans nos mijotés et soupes alors que le chaga et le reishi seront pris sous forme de décoction. En plus d’être nutritifs, ces champignons ont chacun de nombreuses propriétés médicinales. Ils ont en commun d’équilibrer le fonctionnement du système immunitaire et ainsi réduire le risque d’attraper un quelconque virus ou bactérie même dans une période de fatigue importante. Toutefois, il faut les consommer de manière régulière et ce, pendant plusieurs mois afin d’optimiser leur efficacité.

Profitez de la nouvelle année pour remettre à neuf votre système digestif. Après une période de repas copieux, certains organes demeurent surchargés, se fatiguent et ne fonctionnent plus à pleine capacité. De plus, le goût du sucre et de l’alcool peuvent sembler ne plus vouloir vous quitter. Prenez quelques jours pour manger léger; favoriser les fruits et les légumes en grande quantité, les soupes et les salades variées. Prenez une pause des desserts, du pain et des aliments transformés; vous verrez votre niveau d’énergie remonter. Et surtout, diminuez votre rythme de vie et reposez-vous!

 

Solutions aromatiques

Une de mes essences aromatique préférée pour combattre la fatigue chronique ou passagère est l’épinette noire (Picea mariana). Produite au Québec, cette essence agit comme tonique général grâce à son action « cortison-like ».   Elle vient énergiser les glandes surrénales pour permettre une meilleure production hormonale dont le cortisol fait parti. Véritable « starter » du métabolisme, cette hormone produite à partir de la cortico-surrénale stimule l’augmentation du glucose sanguin; elle permet donc de libérer de l’énergie à partir des réserves de l’organisme. Puisque le taux de cortisol baisse de façon naturelle en début d’après-midi, cela peut entraîner fatigue, irritabilité, hypoglycémie et trouble de vigilance. L’application d’huile essentielle d’épinette noire est donc recommandée le matin au lever de même qu’après le dîner, si le besoin s’en fait ressentir. Cette essence sera appliquée pure en massage au milieu du dos sous les dernières côtes (région des glandes surrénales) à raison de 10 à 15 gouttes à chaque fois.

 

Le sapin baumier (Abies balsamea) est également une essence stimulante; pensez à sa force et sa résistance lors de nos durs hivers! En plus, le sapin facilite l’élimination du mucus qui entrave le bon fonctionnement de certains de nos organes. On peut la diffuser grâce à un diffuseur d’arôme électrique ou encore l’appliquer pure en massage sur les pieds, le dos ou la poitrine.

 

Il est possible de dynamiser le potentiel énergétique de ces essences en ajoutant dans la bouteille une petite pierre de Shungite. Cette pierre, connue, étudiée et utilisée depuis plusieurs centaines d’années en Russie est composée d’une structure rassemblant soixante atomes de carbone. En plus d’agir comme antioxdydante et protectrice des ondes néfastes, cette pierre augmente notre énergie vitale. Parmi quelques unes de ses propriétés, la shungite normalise le métabolisme cellulaire, augmente l’activité enzymatique, stimule la capacité de régénération des tissus, accroît la résistance des cellules du corps, possède une activité anti-inflammatoire et favorise l’échange de neurotransmetteurs.

 

Tout comme les autres cristaux peuvent être utilisés pour augmenter la valeur thérapeutique d’une huile essentielle, la shungite fera sa marque et pourra permettre, à tous et chacun, d’augmenter sa vitalité. Que ce soit la shungite ou un autre cristal, il est tout à fait possible d’ajouter un petit morceau dans votre bouteille d’huile essentielle afin de bonifier les propriétés de votre huile essentielle et d’en ressortir encore plus ragaillardit!

 

Extrait paru dans le Magazine VIVRE

 

 

 

 

 

 

 

academie-jardin-de-vie