Les infections urinaires

La naturopathie et l’herboristerie offre beaucoup de solutions pour prévenir et guérir les cystites.  En naturopathie, nous mettrons l’emphase sur la santé du système digestif et de la flore intestinale.  Une mauvaise flore intestinale amène également une mauvaise flore urinaire. De plus, un côlon emplit de matière toxique dégage ces dernières à travers sa fine paroi semi-perméable.  Ces matières intoxicantes iront déséquilibrer la flore et l’équilibre acido-basique des organes situés tout près, dont la vessie et ses conduits de même que l’utérus et le vagin. Par Véronik Tanguay, ND, Hta

Ainsi, la prise d’un supplément de probiotiques sera tout à fait indiquée dès les premiers symptômes de l’infection.  Par la suite, des petits verres de jus de canneberge pris fréquemment durant la journée auront aussi une action positive.  En effet, cela n’est plus qu’une rumeur; la canneberge  aide à maintenir le pH de nos muqueuses acide sans pour autant acidifier notre corps. De plus, ces petits fruits rouges contiennent des anti-andésines qui sont des molécules actives empêchant les bactéries pathogènes d’adhérer aux parois de la vessie et de l’urètre. Bien entendu, pour une bonne efficacité, il importe de prendre un jus de canneberge pur et non additionné de sucre. S’il vous est impossible de boire le jus à cause de son goût sûr, diluez-le avec un peu d’eau ou procurez-vous des suppléments canneberges.

Ensuite, pour stimuler votre système immunitaire, rien de mieux que l’échinacée! Les doses doivent être suffisamment grandes pour obtenir l’effet désiré. Prenez entre 50 et 75 gouttes aux 2 à 4 heures et ajustez la dose et la fréquence selon l’intensité des symptômes.

Finalement, je vous propose une infusion de busserole et de guimauve à raison de 2 c. à table chacune dans 1 litre d’eau bouillante que vous laisserez refroidir.  Buvez froid,  ½ à 1 tasse de cette infusion aux 2 à 4 heures.  Si vous en avez, il est aussi possible d’y ajouter une pincée de barbe de maïs fraîche ou séchée qui s’avère être un excellent antiseptique urinaire.  Prenez les doses maximales recommandées de vitamine C (4000 à 10000mg / jour).  Celle-ci augmente l’acidité de l’urine, rendant l’environnement non favorable aux bactéries en plus d’aider notre système immunitaire à combattre l’infection.

En tout temps, si vous avez des douleurs fortes, particulièrement au niveau du milieu du dos, ne tardez pas et allez consulter. En tout temps, buvez beaucoup d’eau et évitez de consommer du sucre, du café, de l’alcool, des aliments raffinés et des produits laitiers qui favorisent le développement des bactéries pathogènes. Consommez de l’ail qui agira comme antibactérien naturel et des supers aliments verts contenant des algues et de la chlorophylle qui supporteront le renouvellement cellulaire.

 

Les solutions aromatiques!

 

Grâce à leur action antibactérienne, les essences aromatiques sont une aide précieuse pour éliminer les bactéries et réduire l’inflammation de la vessie.  Rapides, efficaces et faciles d’utilisation, vous ne pourrez plus vous passer d’elles!  Voici celles à privilégier dès les premiers symptômes d’une cystite.

 

Par voie interne :

 

Les essences antibactériennes fortifiant notre système immunitaire seront prises par la voie interne.  Dans la littérature, les essences de thym (thymus vulg. thymoliferum), d’origan (Origanum vulgare ou Origanum compactum), de sarriette (Satureja montana), de cannelle (Cinnamomum cassia ou Cinnamomum verum éc.) et de tea tree (Melaleuca alternifolia) ont fait leurs preuves.  Déposez une goutte de l’essence choisie dans une cuillère d’huile d’olive et avalez rapidement.  Répétez de 3 à 6 fois par jour selon l’intensité des symptômes et poursuivez de 2 à 3 jours après l’arrêt de tous les signes d’infection. 

Par voie externe :

 

Utilisée en massage sur la région de la vessie, les essences aromatiques pénètrent par la peau et ont une action directe sur la vessie. 

 

Voici quelques essences et synergies à essayer selon les huiles essentielles que vous avez sous la main :

 

  • L’essence de bois de santal (Santalum album) a bonne réputation pour soigner les cystites. Le seul hic est son coût élevé! Il peut être appliqué pur sur la peau.

  • Le bois de rose (Aniba rosaeodora) dilué à 30 % dans une huile d’amande douce sera efficace lorsque massé sur le bas ventre.

  • Mélangez 30 gouttes des huiles essentielles suivantes: cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens), tea tree (Melaleuca alternifolia) et lavande (Lavendula angustifolia). Ajouter 30 ml d’huile d’huile aux fleurs de millepertuis.

  • Voici une autre solution aromatique:

3 gouttes de girofle (Eugenia caryophyllata)

2 gouttes de thé des bois (Gaultheria procumbens)

5 gouttes de petitgrain bigarade (Citrus aurantium)

10 gouttes de ravintsare (Cinnamomum camphora ct cinéole)

4 ml d’huile aux fleurs de millepertuis

  • Pour ces quatre suggestions, il est recommandé de masser la région du bas ventre 3 à 6 fois par jour sur une période de 20 jours en commençant par de plus grande fréquences d’application puis en réduisant au fur et à mesure que vous vous sentez mieux.

 

 

En plus de ces soins, la consommation d’une eau florale de genévrier, de verge d’or ou de sarriette des montagnes travaillera de concert avec les essences. Pour un maximum de résultats, ajoutez 1 c. à table dans un demi verre d’eau l’un de ces hydrolats et répéter la prise 5 fois durant la journée. Tout votre système urinaire sera comblé!

 

Paru dans le Magazine VIVRE

 

 

 

academie-jardin-de-vie