Intoxiqués? Mes cheveux?

Comme toutes les parties de notre corps, nos cheveux peuvent être intoxiquées non seulement par les nombreux produits chimiques que nous leur imposons, mais aussi à cause de nos propres toxines. Que faire pour éviter cette situation et garder nos cheveux en santé?
La santé de nos cheveux dépend de trois fonctions vitales : l'élimination, le sébum et la circulation. Comme notre peau, notre cuir chevelu élimine constamment des gaz. Si la quantité de toxines dépasse la capacité d'élimination du cuir chevelu, ce dernier épaissit. Il arrive aussi que le sébum engorge le follicule pileux, c'est-à-dire là où la racine se régénère. Et comble de malheur…, si le cuir chevelu est mal irrigué par le sang, la racine s'atrophie peu à peu, rendant le cheveu plus faible.

Absorption en profondeur
L'épiderme de notre peau agit comme une barrière de protection. Les poils, quand à eux, traversent cette barrière pour s'enraciner dans le derme. Les cheveux sont donc une magnifique porte d'entrée pour les traitements favorables, mais attention à ceux qui ne le sont pas… Comme la plupart des produits coiffants, teintures et shampoing conventionnels sont composés d'une panoplie d'ingrédients chimiques, le simple fait de les utiliser nous intoxique. Nous devons donc faire preuve de vigilance et utiliser cette puissante voie d'entrée qu'est le cuir chevelu pour n'y faire pénétrer que des ingrédients thérapeutiques.

Analyser nos cheveux?
Pour évaluer votre santé et celle de vos cheveux, deux types d'analyses vous sont proposées : l'analyse générale de l'état de santé du corps et l'analyse microscopique du cheveu.
L'analyse de l'état général du corps
Les adeptes de la première analyse affirment qu'elle permet d'évaluer l'état général de la santé d'une personne. Bien qu'ils n'aient pas tout à fait tort, plusieurs études s'accordent pour dire que les rapports de laboratoire peuvent être très contradictoires sur des analyses portant sur les cheveux d'une même personne. De plus, les taux de minéraux des cheveux peuvent être affectés par l'exposition à des substances variées tel que les shampoings, les teintures et colorant, mais aussi la saison, la location géographique, ainsi que l'âge et le sexe de l'individu. Finalement, comme les cheveux poussent lentement (1 cm/mois), ceux qui sont situés plus près du crâne ont déjà plusieurs semaines. L'analyse ne reflète donc pas les conditions corporelles présentes.
L'analyse microscopique du cheveu
Pour sa part, l'analyse microscopique du cheveu permet d'étudier les caractéristiques de la structure de votre cheveu. Les spécialistes vous informent sur l'état du bulbe, la reproduction des cheveux, la présence excessive de sébum, la circulation sanguine du cuir chevelu, la détérioration causée par l'utilisation de produits inadéquats, la congestion ou l'inflammation du cuir chevelu, sa flore bactérienne et beaucoup plus. Cette analyse permet de faire un bilan sur la santé de nos cheveux et de déterminer des traitements adéquats.

Une fois le bilan reçu, que faire?
Le premier geste à accomplir consiste à troquer nos produits capillaires commerciaux pour ceux ayant des ingrédients nutritifs et sains. Dans les magasins d'aliments naturels, il est facile de trouver des shampoings et revitalisants à base d'huile d'avocat, de jojoba, de lécithine et d'huiles essentielles pures et naturelles. Évitez tous les produits dont le mot «fragrance» apparaît dans les ingrédients. Ces odeurs synthétiques produites à base de pétrole sont très toxiques. Si vous utilisez une teinture ou un colorant, choisissez une marque n'ayant pas de plomb ou d'ammoniac et contenant un faible taux de peroxyde d'oxygène. Finalement, pour les produits coiffants, vous retrouverez une vaste gamme écologique : gels et fixatifs pouvant contenir, entre autres, du gel d'aloès et des extraits marins.

Traitements capillaires
Dans un spa ou à la maison, il est possible de prendre soin de nos cheveux. Voici quelques recettes simples qui redonneront vigueur à votre chevelure.

Pour un cheveu gras, préparer une pâte d'argile et ajouter 5 à 10 ml de shampoing naturel. Vous pouvez ajouter 3 à 5 gouttes d'huiles essentielles de géranium, de citron ou de romarin. Bien mélanger puis appliquer sur le cheveu mouillé. Prendre soin de bien masser le cuir chevelu. Laisser reposer une quinzaine de minutes avec un bonnet de douche puis rincer abondamment.

Pour un cheveu sec, faire fondre 10 ml de beurre de karité dans un bain-marie. Ajouter 3 à 5 gouttes d'huiles essentielles de géranium, de lavande ou de ylang ylang. Appliquer sur tout le cuir chevelu et bien masser. Garder le mélange une vingtaine de minutes puis faire un bon shampoing.

Pour un cheveu abîmé, dans un bol, mélanger un jaune d'oeuf, 2 c. à café d'huile de ricin et 1 c. à café de miel liquide. Ajouter suffisamment de lait en poudre pour obtenir une pâte onctueuse. Par la suite, incorporer 2 gouttes d'huile essentielle de bois de santal et 2 gouttes d'huile essentielle de sauge sclarée. Étaler le produit sur les cheveux et couvrir la tête d'une serviette chaude et d'un bonnet de douche. Laisser agir 20 minutes avant de compléter avec un shampoing naturel.

Problèmes de pellicules ?
Il est possible de concocter une lotion anti-pelliculaire :
Ingrédients : 250ml d'eau distillée, 1c. à café de borax, 2 c. à café d'huile d'argan, 2 c. à soupe de vinaigre de cidre, 20 gouttes d'huile essentielle de lavande et 20 gouttes d'huile essentielle de tea tree.
Préparation : Chauffer l'eau, y dissoudre le borax et laisser refroidir. Ajouter les autres ingrédients et verser dans une bouteille. Agiter avant l'emploi.
Mode d'emploi : Le soir, avant d'aller au lit, faire des raies à l'aide d'un peigne et appliquer le produit avec un bout de coton partout sur le cuir chevelu. Masser doucement, bien couvrir vos cheveux et… au dodo ! Le lendemain, faire un shampoing.
Et finalement, en lotion de rinçage, mélanger un quart de vinaigre de cidre à trois quarts d'eau distillée dans une bouteille avec vaporisateur. Vaporiser abondamment après le shampoing puis rincer.

Toutes ces petites recettes nourrissent le cheveu mais surtout le cuir chevelu. Par contre, n'oubliez pas qu'une belle chevelure provient avant tout d'un mode de vie sain : alimentation de qualité, hydratation et oxygénation adéquates et bien sûr, pour ne pas avoir à s'arracher les cheveux…, le moins de stress possible!

Tiré du Magazine VIVRE
Volume 6 Numéro 1

academie-jardin-de-vie